Vers une constellation de FabLabs autochtones

Le Centre d’Innovation des Premiers Peuples a été créé en 2012 pour accompagner et stimuler l’innovation sociale et technologique auprès des Premiers Peuples. Parmi ses programmes, le CIPP a créé un espace de création et de fabrication numériques appelé le « FabLab Onaki ». L’objectif principal de ce FabLab est d’exposer les jeunes Autochtones ayant décroché du système d’éducation formel, aux connaissances technologiques du 21ie siècle.

Le CIPP a adapté le modèle de FabLab élaboré par le MIT (Massachusetts Institute of Technology) afin d’offrir une réponse culturellement adaptée aux jeunes Autochtones pour qu’ils puissent prendre en main leur propre avenir professionnel. Les FabLabs autochtones recréent des liens sociaux en valorisant la fierté identitaire des jeunes.  Intégrant les grandes valeurs traditionnelles des Premiers Peuples, les FabLabs autochtones favorisent la mise en pratique et l’expérimentation.

 

 

 

 

 

Qu’est-ce qu’un FabLab?

Les FabLabs font partie de ce que l’on appelle « la pédagogie innovante ».
On y encourage l’apprentissage informel et coopératif en se focalisant sur la création d’objets pouvant aller des robots à des impressions 3D à des nouvelles créations d’artisanales. Les FabLabs mettent l’accent sur l’expérimentation, le passage à la pratique et l’autonomie.

En quelques mots, un FabLab (laboratoire de fabrication numérique), c’est un lieu de création, d’apprentissage, d’invention, d’innovation et de mentorat. Les FabLabs donnent accès à un environnement sécurisant, à des compétences uniques, à des matériaux divers et à des technologies de pointe pour permettre à n’importe qui, n’importe où, de faire presque n’importe quoi.

Pour en savoir plus sur l’univers FabLab, cliquez ici.

 

 

FabLab Nomade

Le CIPP ne veut pas laisser derrière les jeunes Autochtones vivant dans les communautés éloignées. Avec le FabLab nomade, le CIPP offre aux jeunes Autochtones des formations qui mènent à l’emploi.

L’objectif est la mise en relation : Jeunes Autochtones – Compétences numériques – Besoins du marché de l’emploi.

Le FabLab nomade se promène de communauté à communauté pour présenter aux jeunes Autochtones et à leur communauté les possibilités qu’offre la fabrication numérique. Comme le FabLab Onaki, le FabLab nomade offre une formation numérique de 6 semaines.

Les participants issus de ces cohortes peuvent ensuite poursuivre une formation prolongée aux FabLabs fixes soit de Gatineau ou de La Tuque pour ensuite devenir assistants-instructeurs ou instructeurs aux FabLabs pour former les prochains participants.

FabLab Onaki

FabLab Onaki
Le FabLab Onaki est le premier FabLab autochtone au Canada. La structure de la programmation a été articulée autour de deux grands axes : la fierté identitaire et l’innovation technologique.

Le FabLab Onaki est un programme de formation de 5 mois répondant précisément aux besoins et aux aspirations des jeunes Autochtones. Ainsi le programme du FabLab ONAKI s’articule comme suit : 4 mois de formation, 5 jours/semaine, 30 heures semaines suivies de 4 semaines de stage en milieu de travail. L’approche d’apprentissage est inspirée des modes d’apprentissages autochtones soit l’apprentissage par l’observation, segmentation du savoir en phases de transmission, mise en pratique en continu.

Le taux de réussite du programme atteint plus de 76%, c’est-à-dire que les jeunes Autochtones complètent le programme et, par la suite, intègrent le marché de l’emploi, retournent aux études ou créent leur propre entreprise.

FabLab Féminin

Le FabLab féminin est un projet novateur qui vise à faire entrer les femmes autochtones de plain-pied dans l’ère du numérique. La vision de ce projet est que l’utilisation des nouvelles technologies permette aux femmes autochtones d’être exposées à différents choix de carrière reliées à la nouvelle économie numérique.
Suite au succès du FabLab Onaki, le FabLab féminin a été créé pour établir un espace plus accueillant pour les femmes et les minorités de genres qui souhaitent explorer les possibilités qu’offre l’équipement disponible au FabLab et laisser cours à leur créativité. Un peu différent du FabLab Onaki, le FabLab féminin met l’accent sur l’entrepreneuriat où les femmes sont encouragées à explorer les possibilités quasi infinies de fabrication numérique

FabLab Wawacte

Le CIPP accompagne les autorités atikamekw et leurs partenaires dans la mise sur pied du premier FabLab atikamekw situé à La Tuque. Le Conseil de la Nation atikamekw (CNA), les chefs des communautés atikamekw ainsi que certains partenaires économiques, sont non seulement favorables à l’implantation du FabLab Wawacte à La Tuque mais ils attendaient ce projet depuis plusieurs années. Fait peu connu hors du périmètre de La Tuque, la démographie de la ville comprend un fort contingent de migrants atikamekw. Plus de 30% de la ville est d’origine autochtone, essentiellement atikamekw.

Le FabLab Wawacte jouera un rôle important pour la région. Non seulement il permettra de désenclaver les jeunes Atikamekw vivant en communautés éloignées, mais il permettra aussi à ces jeunes de s’insérer dans différents secteurs économiques de leur région et en particulier, dans les entreprises nécessitant des compétences en numérique.

Visitez leur page Facebook

Exportation de FabLabs autochtone

En 2021 et 2022, des fablabs de type Onaki se mettront aux services des jeunes Autochtones de l’Ontario et du Nouveau-Brunswick. Ces deux FabLabs seront conçus suivant la même configuration que celui de la Tuque et de Gatineau mais prendront en compte les réalités du milieu. Toutefois, les objectifs poursuivis demeureront les mêmes c’est-à-dire de développer des espaces d’apprentissages culturellement adaptés sous forme de modèle d’intégration à l’emploi dans des domaines économiques porteurs.